Le tueur de Whitechapel

Voici le premier chapitre d’une fan fiction sur la série Sherlock qui me tient à cœur.

Inspiré de la série de la BBC de Steven Moffat et Mark Gatiss.

 

Chapitre 1 : Le détective ennuyé

 

Image: Sherlock saison Episode 3 : Le grand jeu

 

○○○

 

Préface : Sherlock et John rentrent d’une enquête plutôt inhabituelle.
Deux semaines passent sans la moindre enquête et Sherlock commence à vraiment s’ennuyer, il devient assez embêtant pour son colocataire. Mais Sherlock se fait agressé durant l’absence de John, enfin une enquête dans laquelle il est la victime.

Disclaimer: Les personnages appartiennent à Sir Arthur Conan Doyle, l’hitoire est inspirée de la série Sherlock de Steven Moffat et Mark Gatiss.

 

○○○

 

 

Sherlock et son fidèle ami John Watson rentraient tard après avoir résolu une affaire. Elle portait sur des hackeurs qui avaient pour but de collecter toutes les infos de personnes de la couronne d’Angleterre. Afin de les diffuser partout et de les discrédibiliser. Et il est vrais que certaines info étaient assez compromettantes, tel que les historiques du premier ministre par exemple. Mycroft avait donc mit son frère sur cette affaire.

« Ça le changera des affaires habituelles! » pensa l’aîné Holmes

Sherlock résolu l’affaire au plus vite, une affaire sur le net le changeait des habituelles. Ça lui permettait de montrer ses prouesses en informatique acquises à force de jouer à pirater le réseau universitaire. Effectivement, à l’époque où il étudiait en chimie, il avait eu l’occasion de participer à des cours portant sur les réseaux et le hacking.

C’était certes de la culture générale, mais c’était très intéressant. Et lui avait permis d’apprendre à craquer des mots de passe et d’autres choses. Il était capable de lire les mails ne n’importe qui à son insu et ce sans se faire prendre.

Sherlock était très content de lui quand il réussit à bloquer l’accès aux pirates en quelques lignes de codes et même à les localiser grâce à leurs adresses IP. Ensuite, Lestrade prenait le relais et arrêtait les malfaiteurs comme d’habitude.

 » Quelles bandes d’idiots…quand on hack un serveur aussi important on se protège avant tout! non? dit Sherlock tout en localisant les personnes

– J’en sais rien du tout… répond John »

Maintenant, ils étaient enfin rentré au 221B, le détective et son ami allaient directement dans leurs lits respectifs exténués par l’affaire. Cette affaire avait pris quelques jours et Sherlock les avaient passé non stop devant un ordinateurs. Il ne pensait pas que ça allait être aussi fatigant.

L’automne commençait à vêtir sa robe rouge, orangée, Sherlock n’avait pas eu d’affaires depuis deux semaines. Ses deux semaines valaient pour lui une éternité et il s’ennyait comme jamais. Pourtant, il s’était adonné à ses expériences habituelles sur des cadavres, mais depuis quelques temps, la morgue n’en n’avaient plus.

Le détective était maintenant affalé sur son sofa dans son éternelle chemise de nuit bleue à regarder ses emails. Il était 6 heures du matin, c’était rare de voire Sherlock hors de son lit si tôt. Même John n’était pas encore levé. Le détective attendait que Mrs Hudson lui serve son thé matinal comme d’habitude.

Il soupire, parmis ses mails, aucun n’avait de l’intérêt pour lui, il pose son pc sur la table basse ne face du sofa et se lève pour aller se faire du thé. Au passage, Sherlock aperçoit celui de son colocataire et un léger sourire se dessine sur son visage. Un idée pour contrer cet ennui ? le bouclé prit la machine et s’assoit sur son sofa. Il allume le pc et se met à chercher le mot de passe.

« Comment s’appelle son actuelle petite amie déjà? Euh….ce n’est pas le prof ennuyeuse….ni l’infirmière hypersensible…. » penses le brun les mains jointes sous son menton.

C’était un vrais jeu pour lui et faisait surtout ça pour se distraire, n’ayant rien de mieux à faire. Il avait aussi une idée pour embêter John: mettre des statuts débiles sur ses profils Facebook, Twitter et changer son Tinder. Le détective adorait embêter son colocataire surtout quand il s’ennuyait à mort comme maintenant.

C’était encore plus simple que d’habitude, le bouclé connecte rapidement sur internet et va voire les profils de son ami. John avait prit la précaution de se déconnecter de ses profils avant de fermer son ordinateur, ce qui amusa encore plus Sherlock.

Craquer les mots de passe, tel était sa nouvelle passion actuellement. Il réussit rapidement à se connecter au facebook du médecin. Et à vrais dire, le mot de passe ressemblait assez à celui de son ordinateur.

« Que vais-je taper cette fois ?  » pense t il en jouant ses mains sous son menton un léger sourire aux lèvres, il regarda les différents éléments du mur de John.

Au bout d’un moment, une idée brillant lui vint et taper vivement sur le clavier :

« A vrais dire, depuis quelques temps, j’ai développé une passion pour les petits poney. Je suis vraiment devenu fan de ce dessin animé.  » tape t’il

Il poste le statut et se déconnecte du compte un sourire satisfait. Il passe ensuite à ce précieux compte Tinder.

« Ahh ce fameux compte tinder, regardons les messages cucul qu’il envoie. » pense Sherlock.

Il trouvait ce réseau social si ridicule, comme si on avait besoin d’une intelligence artificielle pour être en couple ou rencontrer des gens. Sherlock commence à lire le dernier message adressé à une certaine Sophie Gomez:

« Bonjour Mademoiselle Gomez, vous m’avez l’air assez charmante et nous avons beaucoup de goûts en commun, es-ce que cela vous dirait de venir dîner avec moi demain ? « 

Ledit message datait de trois bonnes semaines, Sherlock en rit. John s’était officiellement pris un ouragan. Il passa à un autre message et pouffe de rire :

« Mon petit oiseau bleu, je t’aime comme la rosée du matin…. » lit-il, un autre message d’une correspondante plus active.

« John! Mais d’où tu sors des formulations aussi cucul?? « dit le brun d’un ton moqueur.

Sherlock passa au profil de son ami et ce qu’il recherchait comme compagne. Il lui apporta quelques modification. Il mit premièrement, que John était à la recherche d’hommes mais pas n’importe lesquels, de beaux spécimen biens musclés, aimant les robes roses à les paillettes et qui aiment jouer au docteur. Mais surtout, qui adorent les petits poney roses. Le détective pouffe de rire voyant le profil de son ami maintenant tout à fait ridicule. C’était parfait! Il avait hâte de voire la tête de John quand il verra des notification étranges.

 

 

La suite sur : https://www.wattpad.com/551661261-sherlock-holmes-le-tueur-de-whitechapel-%E2%80%A2-2-%E2%80%A2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s