Obsolète

Le monde n’est plus du tout comme avant, avant il n’y avait pas de castes, du moins pas aussi marqué. Du moins c’est ce que je sais d’après mon concepteur, du moins ce qu’on peut appeler ça un concepteur, je le vois plus comme un trouduc’ qui bricole des trucs, qui rafistole….

Je me demande toujours pourquoi ce crétin m’a conçu. Pourquoi a t il créé une machine aussi “has been”? Une machine avec des systèmes obsolètes depuis belle lurette. Je ne peux même pas voire la nuit, je suis muni de griffes et délabré. Et je râle aussi j’ai une voix brouillé par moment mais j’ai une mémoire assez bonne étrangement.  

Quelques mois passaient, Epson restait tout le temps dans son sous sol, du moins son sous sous sol. Je ne sais même pas ce qu’il y a vraiment en haut, en tout cas Epson me déconseille de monter pour une raison que lui même connaît. Je me balade dans les méandres du souterrain. C’est vrais que c’est bien conçu meilleur travail qu’une taupe. C’était simple couloirs éclairés de néons et paraissait d’un métal mate assez étrange. Je finis par débouler dans une salle assez étrange, une grande salle blanche et vide, complètement vide. Une salle parfaitement rectangulaire au plafond haut. Je ressent quelque chose d’assez étrange dans cette salle. J’y pénètre de plus en plus et plus je continue ma route plus je me sens mal, ma vision se brouille alors qu’elle ne le devrait pas. Un poids se sent sur mes épaules ce qui ne devrait pas être le cas. la vision finit par se brouiller complètement comme une télévision dont on ne capte plu le signal.

Une odeur de noix de coco me réveille, une forte odeur même, c’est bien la première fois que mon odorat fonctionne aussi bien! mais je fis l’erreur d’ouvrir les yeux. Ce qui se trouvait en face de moi était bien la chose la plus immonde que je pouvais voire avec mes vieux yeux. Une créature immonde doté de pinces, elle avait dix pattes velues comme les araignées faut qu’elles en ont six je crois. De la bave verte avec des sortes de boules rouges sortait de ce qui était sensé être la bouche de la bête. Elle était imposante et paraissait posséder une sorte de dard de scorpion. Elle fermait ses pinces frénétiquement avec un air menaçant.

“Mais qu’est ce que c’est que cette merde???” fis je effrayé

Je me demande bien si ça se vois que j’ai peur, du moins sur ma tronche, enfin bref on s’en fiche de ça faut que j’me tire et euh…..ah bah non je ne peux pas me casser cette saloperie à tisser une putain de toile de merde!!!! OKAY je reste calme que faire…la bestiole se rapproche de plus en plus…qu’est ce que j’ai a disposition?

Bon, je suis dans un arbre assez haut dont les feuilles me sont parfaitement inconnues. Comment je suis attaché?

Bras et jambes liés au tronc, avec du fil qui ressemble à celui de toiles d’araignée, mais qu’il n’en est pas. La bête est de plus en plus proche faut que je magne! C’est quoi ce système d’exploitation de merde que Epson m’a fichu?!! Merde merde merde merde merde merde elle s’approche encore et avec le dard cette fois! Faudrait que je me détache, mais impossible je suis trop serré.

Bon après tout je ne suis qu’un robot à moitié déglingué alors je pourrai me disloquer les membres et tomber tout simplement et pour la suite on verra plus tard! pas le temps pour les détails. Je me disloque l’épaule gauche, une belle décharge électrique me frappa à la tête. La bête était à quelques centimètres de moi. Bordel de bordel je vais clamser! Alors que je ne suis qu’un robot je vais y rester bordel mais il faudrait quelque chose qui remplacerai mon bras je sais pas moi une lance pour le transpercer…

Ce qui se passa ensuite était comme un miracle sauf que je n’y crois pas trop. Un nouveau bras s’est matérialisé en une longue pique noire et transperce la bête de part en part dans un hurlement sonore. Elle tomba de sa branche dans un bruit sourd. Une fois libéré, je regardait ce bras qui était devenue une pique articulée.

“Qu’est ce que c’est ce truc? C’était dans le programme ça? “ pensais je

Dans un soupire je penses à la forme de base de mon bras et cette pique prit l’apparence de mon bras délabré. J’eu un léger sourire, du moins un sourire dans ma tête, Epson aura quelques explications à me donner.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s