L’invité d’honneur

Mon retour fut assez mouvementé j’avais l’impression de m’être fait secouer dans tous les sens. En tout cas une conversation s’impose entre Epson et moi, il ne m’a pas tout dis! Je ne suis pas un animatronique comme les autres.

Une fois arrivé dans le “bureau” de mon enfoiré de créateur, je vis un changement radical dans ce qui était de la décoration et même du reste. En fait ça n’avais plus rien à voire avec un bureau, ça ressemblait plus à une salle de réception qu’autre choses. Le principal concerné, était sur un immense escabeau bancal entrain de mettre une banderole animée. Je me racle la gorge.

 

“Oui je sais que tu es là, je t’ais vu!

-Qu’est ce que tu fiche? demandais je

-Ce soir on a des invités ! Fit il dans un enthousiasme en glissant le long de l’escabeau qui manquait de tomber.

-Ah oui ? Et de quelle sorte ?

-Des invités haut placés je te conseille de t’habiller convenablement tu ressemble à une épave !

-Dit la personne qui m’a conçu…

-M’fin bref, je ne penses pas que tu sois venu ici pour râler!

-Belle déduction Sherlock! En effet je viens pour te poser une question.

-Je t’écoute. Fit il en venant à moi

-Qu’est ce que je suis et quel est mon but ?

-Ça fait déjà deux questions! Tu triche! Mais comme je suis sympa je vais répondre à la première. Tu es un animatronique nommé Chapynox.

-Chapynox ??? C’est quoi ce nom ?

-Je ne répondrai pas plus à tes questions, rend toi utile et viens m’aider aux préparatifs!”

 

Dans un soupir exaspéré, il se prend pour qui? Le roi du monde? Je me mis à l’aider, mais qui allait venir ici bas ? La salle était maintenant resplendissante, une vraie salle de réception et d’autres choses que j’ignorais, il y avait des instruments assez complexes et louches qui me sont compliqué de décrire pour l moment. En général Epson ne voyais personne et je ne savais pas qu’il avait des contacts à la surface. On ne savait pas trop ce qu’ils avaient faire en fait. Je n’y comprenait rien et je penses que je ne vais pas chercher à comprendre du tout.

Quelques heures plus tard, des gens ou des choses entraient dans le « complexe Marzoshka ». Du moins si on peut appeler ça des gens, il avait un physique étrange. Il y avait des sortes d’humain robots aux proportions incroyables. Alors que moi même avait fait un petit effort sur mon apparence monstrueuse. Un noeud papillon et un chapeau melon noir mis de travers qui tenait sur mes oreilles disloquées. Pour le reste je ne pouvais rien faire de mieux.

 

Pour ce qui est des invités, il n’y avait pas des androïdes, il y avait aussi des humains hybrides, certaines avaient une face de chat et d’autres animaux.

Le but de cette réunion? Aucune putain d’idée!

 

Aucune de ses créature ne s’intéressait à moi, donc je me dirige vers la sortie de cette salle, pas envie de rester ça a l’air d’être ennuyeux à souhaits en plus. Plus de porte. La porte qui était là avait disparue. Bon eh bien je suis condamné à rester ici comme un con a marcher parmis des gens que je ne connais pas du tout. J’allais m’asseoir sur un banc contre l’un des murs et regardait la scène en silence. Une musique de chambre flottait dans les airs. On aurait dit une réunion de bourgeois sauce 16ème siècle. Pour le moment cela ressemblait plus à une soirée, les personnes portaient des toast etc…

 

Epson s’approchait de moi avec un verre à la main, ses lunettes rondes brillaient de malice. Il me tendait l’autre verre.

 

“Tiens bois… fit il

-C’est quoi? fis-je en prenant le verre

-Du sperme de Maravina

-DU QUOI????

-DU SPERME DE MARAVINA!!! cria t il

-Mais t’es dégueulasse de boire cette merde!

-Putain il m’a cru en plus!! “

 

Il était maintenant mort de rire et se fichait clairement de ma gueule. En sentant le liquide je put constater que c’était un alcool fort. De la Vodka je dirai… Une question me trottait dans la tête: C’est quoi cette putain de réunion?

 

Un homme ou du moins l’une de ses créatures s’approcha de nous, il me fit une révérence des plus respectueuses.

 

“Bonjour monsieur le premier ministre, je suis très honoré de votre présence! “ fit il d’une voix guindée

 

Je ne comprenait pas trop voire même du tout ce qu’il se passait, depuis quand j’étais premier ministre? Epson prit la parole à ma place.

 

“Oh, excusez le Maitre Juinfuh, je penses qu’il a un petit peut trop bu et n’est pas vraiment en mesure de vous répondre actuellement. Il me prit le verre de ma main. Allons Monsieur, vous devrez faire attention à votre consommation d’alcool! fit il avec le même respect que l’homme.

-Vous pensez? fit-je d’un air niais. je ne me sens pas du tout en train de voire de elephants roses…

-Nononon Monsieur c’est avec la drogue que l’on voit des elephant roses. Il s’adressa au Maitre. Vous voyez, il est complètement perdu. Je suis navré c’est surement depuis qu’il a perdu sa femme. “

 

Je ne cherchais pas trop a comprendre et me contentais de jouer le jeu.

 

“Oh oui….la pauvre petite…” et je fondit en larmes et vraiment, je sentit des gouttes perler sur mon visage, ce visage qui n’était pas le miens.

 

Pareil pour Epson, son visage avait changé, quel était le but cette fois? L’homme partit l’air assez gêné de m’avoir fait pleurer.

 

“Joli jeu d’acteur… fit Epson

-Joli hologrammes. Tu m’explique ce qu’on glande comme ça?

-On attend le moment propice pour buter toutes ces enflures.

-Tu es taré…et pourquoi les buter? “

 

Il ne répondit pas et but d’un trait mon verre de vodka.

 

“Pas le temps d’expliquer, je te laisse à tes déductions mon cher Watson, sur ce place à l’action! “ fit il avec un léger sourire d’un air extrêmement confiant

 

Il se leva vivement et écarta les bras pour attirer l’attention de tous.

 

“Votre attention, j’ai une annonce à vous donner!” fit il

 

Les autres détournaient leurs regards vers Epson.

 

“Je viens vous annoncer que cette soirée et une soirée très particulière, car c’est la soirée ou vous allez mourir! “ fit d’un air joyeux

 

Je compris vite quel était ma tâche. Tous les buter, rien de bien compliqué il suffit de penser à la bonne arme. Cette pique noire revint à la place de mon bras, c’était tout ce que je savais générer. Et sans réfléchir, je m’étais transformer en machine à tuer, je ne put pour autant pas tuer tout le monde car beaucoup c’était téléporter à la suite de l’annonce de Epson.

 

Et puis plus rien, je me retrouvais dans ce bureau assis par terre complètement secoué comme tout à l’heure.

 

“T’inquiete pas tu t’y fera. fit il assis entrain de pianoter sur son ordinateur

-Pourquoi on devrai faire ça? Qui sont ces gens?” fis je en me relevant doucement

 

Il soupire mettant les mains sur son visage d’un air exaspéré.

 

“Bon sang mais qu’est ce que je suis bête! je ne t’ai même pas fichu les usage de la civilisation actuelle mais quel crétin je fais!

-On s’en fou c’était qui ces gens?”

 

Il soupira se tournant vers moi.

 

“Tu veux la version courte ou la version longue?

-Pourquoi deux versions?

-La longue est trop longue à raconter.

-Feignasse…bon vas pour la courte!

-C’était des connards qui exploitent des humains à la surface. C’est une raison suffisante de les buter.

-Mouais…Mais on les a pas tous eu.

-C’est pas grave! “ il revint sur son ordinateur en pianotant vivement

 

Je m’approchais pour voire ce qu’il faisait, mais il jouait au flippeur. Je leva les yeux exaspéré, qu’est ce que je m’imaginais aussi?

 

“Quoi? fit il en plein dans sa partie

-Orf rien, tu vas perdre…” fis je en m’éloignant.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s